ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 

  VERITANCE 

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  

 

 

Rubriques

BUSH II 2005
LA FOI DE BUSH
ELECTION 2004
ELECTORAT 1
ELECTORAT 2
RENSEIGNEMENT
L'ENVIRONNEMENT
FRAUDE 2004
AFGHANISTAN 1
GUANTANAMO
IRAK EUROPE
MASSACRE EN IRAK
IRAK TORTURES 1
BUSH ET L'ONU
BUSH ET L'ISLAM
BUSH ET L'EUROPE
BUSH FILS A PAPA
BUSH TRICHEUR
BUSH CONSTAT
BUSH CHANTAGE
BEN LADEN NEWS
BUSH BEN LADEN
BUSH BEN LADEN 2
BUSH BEN LADEN 3
BUSH AL-QAÏDA
AL-QAÏDA
ZARQUAOUI NEWS
ZARQAOUI 1
ZARQAOUI 2
ZARQAOUI 3
ZARQAOUI 4
TRUCAGE ELECTION
BUSH KERRY
KERRY
BUSH RELIGION I
BUSH RELIGION II
11 SEPTEMBRE I
11 SEPTEMBRE II
BUSH ISRAËL
BUSH SHARON
IRAK REVOLTE
BUSH IRAK
RECONSTRUCTION
COÛT DE L'IRAK
PILLAGE EN IRAK
PILLAGE IRAK 2
BUSH ONU
BUSH SOLDATS
BUSH BLAIR
BUSH ET LA PEUR
BUSH ELECTION I
BUSH ELECTION 2
FRAUDE ELECTION
FRAUDE ELECTION2
PORTRAIT DE BUSH
BUSH ET LA COKE
LE QI DE BUSH
BUSH MAGOUILLEUR
W AMI DES RICHES
BUSH LOBBIES 1
LES RAPACES
BERNARD KERIK
CONDOLEEZA RICE
RUMSFELD NEWS
RUMSFELD 1
CHENEY LE DIABLE
CHENEY NEWS
CHENEY 1
HALLIBURTON 0
HALLIBURTON 1
HALLIBURTON 2
HALLIBURTON 3
HALLIBURTON 4
HALLIBURTON 5
HALLIBURTON NEWS
CARLYLE NEWS
CARLYLE 1
CARLYLE 2
EXXON MOBIL
SHELL
BP-AMOCCO
CHEVRON TEXACO
ENRON
PAUL WOLFOWICZ
ELLIOTT ABRAMS
JAMES BAKER III
JOHN NEGROPONTE
KARL ROVE
JOHN BOLTON
TOM KOROLOGOS
FONDAMENTALISME
ELECTION 2000
DES HORS LA LOI
C.I.A
SHELL INFOS
CHUTE DU DOLLAR
LE BOUCLIER

 

Liens


LE PRIX D'UN GENOCIDE

Irak : la facture augmente 
 
[05 novembre 2004]  
 
 
Il y a deux ans, Lawrence Lindsey, conseiller économique du président Bush et ancien gouverneur de la Réserve fédérale, avait osé lâcher le chiffre de 200 milliards de dollars pour estimer le coût d'une guerre en Irak. Il avait choqué la presse et fâché son patron. George W. Bush n'apprécie pas que ses collaborateurs outrepassent leurs fonctions. Ce montant, équivalent à plus de la moitié du budget annuel du Pentagone, paraissait alors disproportionné. Quelques semaines plus tard, Lindsey fut du reste congédié. Et pourtant, sa prévision était encore trop timide. L'invasion de l'Irak a commencé en mars 2003. Un an et demi plus tard, les opérations de combat et les missions de sécurité s'avèrent plus longues et plus coûteuses que prévu. A l'inverse les fonds destinés à la reconstruction sont dépensés moins vite que l'on croyait, faute de conditions stables sur le terrain. En avril 2003 le Congrès avait approuvé 78,5 milliards de dollars de crédits militaires supplémentaires pour financer l'effort militaire en Irak. Dans le même temps, 7,5 milliards de dollars de crédits pour l'assistance à la reconstruction de l'Irak et de l'Afghanistan étaient votés. En octobre 2003, à la «surprise» du Congrès, la Maison-Blanche est revenue demander l'appropriation de 87,5 milliards de dollars supplémentaires. En août 2004, le Congrès a ensuite voté 25 milliards de dollars de crédits pour couvrir les opérations militaires en Irak durant l'exercice fiscal 2005, qui a commencé le 1er octobre dernier. On prête maintenant à l'Administration Bush l'intention d'ajouter 70 milliards de dollars à cette facture à la rentrée du Congrès en janvier 2005. Si ces indications sont exactes, elles portent le total des opérations en Irak et en Afghanistan à 268,5 milliards de dollars pour la période printemps 2003-automne 2005. Ce montant représente près de 4% du total des dépenses fédérales de 2003 à 2005. 
 
Sources : Lien vers http://www.lefigaro.fr/etatsunis2004/20041105.FIG0299.html> 
 

(c) Adriana EVANGELIZT - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 19.11.2004
- Déjà 8253 visites sur ce site!