ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 

  VERITANCE 

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  

 

 

Rubriques

BUSH II 2005
LA FOI DE BUSH
ELECTION 2004
ELECTORAT 1
ELECTORAT 2
RENSEIGNEMENT
L'ENVIRONNEMENT
FRAUDE 2004
AFGHANISTAN 1
GUANTANAMO
IRAK EUROPE
MASSACRE EN IRAK
IRAK TORTURES 1
BUSH ET L'ONU
BUSH ET L'ISLAM
BUSH ET L'EUROPE
BUSH FILS A PAPA
BUSH TRICHEUR
BUSH CONSTAT
BUSH CHANTAGE
BEN LADEN NEWS
BUSH BEN LADEN
BUSH BEN LADEN 2
BUSH BEN LADEN 3
BUSH AL-QAÏDA
AL-QAÏDA
ZARQUAOUI NEWS
ZARQAOUI 1
ZARQAOUI 2
ZARQAOUI 3
ZARQAOUI 4
TRUCAGE ELECTION
BUSH KERRY
KERRY
BUSH RELIGION I
BUSH RELIGION II
11 SEPTEMBRE I
11 SEPTEMBRE II
BUSH ISRAËL
BUSH SHARON
IRAK REVOLTE
BUSH IRAK
RECONSTRUCTION
COÛT DE L'IRAK
PILLAGE EN IRAK
PILLAGE IRAK 2
BUSH ONU
BUSH SOLDATS
BUSH BLAIR
BUSH ET LA PEUR
BUSH ELECTION I
BUSH ELECTION 2
FRAUDE ELECTION
FRAUDE ELECTION2
PORTRAIT DE BUSH
BUSH ET LA COKE
LE QI DE BUSH
BUSH MAGOUILLEUR
W AMI DES RICHES
BUSH LOBBIES 1
LES RAPACES
BERNARD KERIK
CONDOLEEZA RICE
RUMSFELD NEWS
RUMSFELD 1
CHENEY LE DIABLE
CHENEY NEWS
CHENEY 1
HALLIBURTON 0
HALLIBURTON 1
HALLIBURTON 2
HALLIBURTON 3
HALLIBURTON 4
HALLIBURTON 5
HALLIBURTON NEWS
CARLYLE NEWS
CARLYLE 1
CARLYLE 2
EXXON MOBIL
SHELL
BP-AMOCCO
CHEVRON TEXACO
ENRON
PAUL WOLFOWICZ
ELLIOTT ABRAMS
JAMES BAKER III
JOHN NEGROPONTE
KARL ROVE
JOHN BOLTON
TOM KOROLOGOS
FONDAMENTALISME
ELECTION 2000
DES HORS LA LOI
C.I.A
SHELL INFOS
CHUTE DU DOLLAR
LE BOUCLIER

 

Liens


LE MYSTERE ZARQAOUI

Les services sionistes en Irak manipulent les médias à des fins purement politiques et stratégiques 
 
Le cas Abu Mossaab Al Zarqawi
 
 
Chaque fois qu'une voiture piégée, une décapitation ou d'autres actes spectaculaires surviennent en Iraq ces jours-ci, les fonctionnaires américains s’empressent de pointer du doigt Abu Mossaab Al Zarqawi. S'il n'a pas déjà pris de responsabilité lui-même. Mais selon les services secrets arabes, Al Zarqawi ne serait pas à l’origine des attaques qu’il a revendiqué en Iraq, notament ceux dont les fonctionnaires américains lui ont attribué la responsabilité.  
 
Le groupe militant d’Al Zarqawi a moins de 100 membres à l'intérieur de l'Iraq selon deux rapports produits par un service des renseignement arabe, bien qu'Al-Zarqawi ait des liens avec un groupe "Islamiste" Kurde composé d’au moins quelques centaines de membres.  
 
Les rapports disent que le groupe Kurde « Ansar Al Islam » a fourni des douzaines de recrues pour les opérations martyres depuis l'invasion américaine de l'Iraq. Pendant que les Etats-Unis bombardent implacablement les citadelles des résistants de Fallujah et de Samarra, prétendant s’en prendre à Al Zarqawi.  
 
Le Jordanien de 37 ans, Abu Mossaab Al Zarqawi a efficacement utilisé les masses-média pour gonfler son rôle dans l'insurrection iraquienne. Ces derniers mois, lui et ses supporters ont revendiqué plusieurs opérations martyres, des attaques sur les forces américaines et iraquiennes, des enlèvements et les décapitations d'étrangers et ils ont coordonné les insurrections dans plusieurs villes iraquiennes. Les rapports disent que Al Zarqawi est probablement responsable des décapitations de l'entrepreneur américain Nicholas Berg et de plusieurs autres étrangers. Le site LVO a prouvé que ceci était un mensonge tout droit sorti de la propagande sioniste et des services israeliens présents en Iraq, qui ont procédé à l'exécution du juif Berg et la prise de Margaret Hassan de l'organisation CARE à des fins de redéploiements britanniques en Irak, (voir archive de LVO du mois du juin 2004) .  
 
Mais le niveau absolu des autres attaques qu'il a revendiqué n'est pas en accord avec le nombre de supporters qu'il possede à l'intérieur de l'Iraq et de sa capacité de bouger autour du pays, selon les analyses de différentes sources. Les rapports disent que d'anciens membres du régime de Saddam Hussein, Ba'athistes, sont responsables, directement ou en payant d'autres pour les réaliser, de beaucoup d'attaques. Des rapports disent que d'anciens membres du régime de Saddam Hussein sont responsables de beaucoups d'attaques, bombardements et embuscades sur les routes, opérations sophistiquées et demandant beaucoup de préparation sur les troupes américaines. 
 
L'évaluation contredit beaucoup les déclarations de l’administration Bush au sujet d'Al Zarqawi et de son réseau supposé etre en Irak. Avant le fait d'envahir l'Iraq en mars 2003, l'administration Bush a soutenu qu'Al-Zarqawi était un lieutenant proche d'Oussama Ben Laden. Les fonctionnaires américains ont dit qu’Al-Zarqawi s’était réfugié à Baghdad et était un maillon important entre le régime de Saddam et Al-Qaida du Sheikh Ben Laden. Mais cette assertion n'a jamais été prouvée et il y a de plus en plus de doutes sur les rapports concernant Al Zarqawi et le sheikh Ben Laden. 
 
En juillet 2004, les fonctionnaires américains ont promis une récompense de 25 millions de dollars pour des renseignements permettant l'arrestation d’Al-Zarqawi, mort ou vif, somme égale à celle promise pour la capture d'Oussama Ben Laden. Un fonctionnaire haut placé des services secrets arabes partage les contenus du rapport paru la semaine dernière, à la condition que ni lui ni son pays ne soient identifiés.  
 
Les services de renseignements arabes ont des enregistrements et tentent d'infiltrer des groupes militants, pour le compte des sionistes, cet officier a gardé de bonnes relations avec les hommes du régime de Saddam pendant des décennies. 
 
Les fonctionnaires américains ont fait une erreure en concentrant uniquement leurs efforts sur un individu comme le centre de tous les problèmes dit l'un des rapports. "En réalité, la situation en Iraq est plus complexe. Il y a beaucoup de petits groupes qui collaborent quelquefois, mais d'autres fois, ils ont des ordres du jour différents... Il y a d'anciens loyalistes de Saddam, des combattants islamistes, des combattants étrangers et des éléments Kurdes".  
 
Parmi les autres conclusions du rapport, venant des mêmes services : Mosul est devenu un refuge pour les militants d'organisations Islamiques et surtout pour les membres de Ansar-Al Islam . La ville serait un centre d'entraînement et l'envoi d'éléments kamikazes dans d'autres parties de l'Iraq, ce serait un centre de coordination entre les loyalistes de l'ex-régime et des militants Islamiques. Ansar Al Islam a beaucoup bougé durant ses opérations à Mosul après que le groupe ai été chassé d'une partie montagneuse de l'Iraq du Nord par les bombardements américains pendant la guerre en mars 2003.  
 
Le régime Baathist aurait eu des liens étroits avec Al Zarqawi et Al Qaida, cela est peu évident, et Al Zarqawi est probablement plus un opérateur indépendant qu'un lieutenant de Ben Laden. (Ce qui a été noté par les services secrets arabes et européens depuis plusieurs années.) Al Zarqawi verra aussi probablement son propre groupe, Tawhid et Jihad ( "Unicité et Djihad"), qui aurait pris le nom de " Brigade de Al Qaeda en Irak", rentrer en compétition pour le recrutement avec Al Qaeda, dont la présence en Irak n'a jamais été prouvée par aucun services occidental. 
 
 
Recherche et synthese écrite par le frere Abu Bilal, djazahou Allah kheir 
 
Sources : LA VOIX DES OPPRIMES 
Lien vers http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=article&sid=1088> 

(c) Adriana EVANGELIZT - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 14.11.2004
- Déjà 8117 visites sur ce site!